Développer rapidement son activité et booster ses ventes sont de véritables challenges pour les petites entreprises qui ont rarement le temps, les ressources et le budget nécessaires au lancement de grosses campagnes marketing.

Aujourd’hui, si vous voulez rester dans la course et réussir, il est impératif de tout mettre en œuvre pour suivre l’évolution rapide et constante du monde qui vous entoure. Pour vous démarquer de vos concurrents, vous devez vous développer rapidement afin de ne pas vous faire dépasser. Pour cela, de nouvelles techniques ont fait leur apparition, c’est le cas du Growth Hacking.

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

C’est à Sean Ellis, chargé du marketing chez Dropbox à l’époque, que l’on doit l’invention du terme Growth Hacker qu’il créa pour définir son poste en 2010. Ce concept devient alors un véritable phénomène aux Etats-Unis et est utilisé par des entreprises à la croissance fulgurante telles que Facebook, AirBnB ou encore Amazon.

Pour comprendre le terme de Growth Hacking, il convient de le décomposer. D’un côté, growth signifie croissance en anglais, et de l’autre, hacking signifie pirater ou dérouter le système. On peut donc résumer le Growth Hacking comme la mise en œuvre détournée d’un ensemble de pratiques et de techniques marketing créatives afin d’assurer la croissance rapide d’une idée, d’une société ou d’un produit. Grâce au Growth Hacking, finies les longues études de marché : vous testez votre idée ou votre produit en le confrontant directement aux consommateurs et à la réalité du marché.

Selon Aaron Ginn, cofondateur de LincolnLabs et Growth Product Manager chez Everlane, « un growth hacker se situe au carrefour entre les données, le produit et le marketing ». Pour lui, « le Growth Hacking est plus un état d‘esprit, une façon de penser qu’une trousse à outils. »

Pour les PME et les TPE, le Growth Hacking a l’avantage d’être facile, efficace et rapide à mettre en place, et surtout, il nécessite peu de moyens.

Découvrez 7 « growth hacks » simples qui peuvent être utilisés par tous types d’entreprises, quels que soient leur taille et leur budget.

1. Le retargeting (ou reciblage publicitaire)

Cette technique de e-marketing permet de montrer des publicités ciblées à des internautes qui ont déjà visité votre site Internet une première fois. Ces derniers sont donc familiarisés avec votre marque et vos produits. Le but est de créer des annonces Google et Facebook ciblées afin de faire revenir ces internautes plus rapidement sur votre site en leur proposant des offres et des promotions sur les produits qu’ils ont consultés, par exemple.

Cette technique est un bon moyen de convertir de simples visiteurs en clients et d’augmenter ainsi votre chiffre d’affaire.

Selon AdRoll, en général, seulement 2% des visiteurs se convertissent en acheteurs lors de leur première visite sur un site marchand. L’objectif du retargeting est de faire revenir les 98% restant.

Growth Hacks - Le Retargeting

2. Les exit intent pop-ups ou pop-ups anti-abandon

Vos visiteurs (prospects ou clients) sont sur le point de quitter votre site ? Utilisez une pop-up anti-abandon pour leur offrir un code promo à valoir sur leur prochain achat ou pour leur proposer de s’inscrire à votre base de données afin de recevoir en avant-première des promotions et des offres spéciales uniques. Tout le monde adorent recevoir des cadeaux et des promotions. C’est un excellent moyen d’intéresser vos visiteurs et de les faire revenir sur votre site.

3. Le social proof ou preuve sociale

En règle générale, un individu est fortement influencé par le comportement et l’opinion du plus grand nombre. Par exemple, on choisit souvent un restaurant ou un bar pour sa salle bondée. C’est la même chose pour la vente en ligne. Saviez-vous que 88% des consommateurs lisent les avis et les recommandations en ligne avant d’acheter ? Lorsqu’on leur demande quelle est l’importance de lire les avis en ligne avant d’acheter un produit, 38% des personnes interrogées répondent que c’est « très important » et 19% que c’est « extrêmement important » (Statista).

Alors pour convaincre les internautes de vous faire confiance et d’acheter vos produits / services, utilisez le système du social proof. Comment ? Plusieurs solutions s’offrent à vous : vous pouvez ajouter les logos des marques qui vous font déjà confiance ou insérer les retours d’expérience positifs ainsi que la photo de quelques-uns de vos clients satisfaits.

De cette façon, vous montrez que vous êtes une marque de confiance dans votre secteur.

4. Le contenu gratuit

Publier régulièrement du contenu sur votre site ou votre blog permet de susciter l’intérêt de clients potentiels, mais aussi de fidéliser vos clients en leur offrant des conseils. Pour être efficaces, vos contenus doivent apporter de la valeur et répondre aux besoins de vos consommateurs.

Offrez à vos clients et prospects des guides et des articles plus poussés sous forme de PDF téléchargeables en l’échange de leur adresse email. C’est un excellent moyen d’accroître rapidement votre liste de contacts. Pour cela, faites simplement apparaître une pop-up sur votre page avant que le lecteur ne quitte votre site afin de lui proposer de télécharger instantanément et gratuitement un guide détaillé.

Autre astuce de Growth Hacking : utilisez le guest blogging afin d’apparaître sur le blog d’un influenceur ou sur un site populaire et boostez d’un coup votre visibilité, votre crédibilité et votre activité.

5. Les pop-ups

L’usage de pop-ups est très fréquent pour recueillir l’adresse email de vos visiteurs. Vous pouvez les faire apparaître au bout d’un certain temps et proposer aux lecteurs de s’inscrire à votre newsletter, de recevoir des offres exceptionnelles en avant-première ou de bénéficier d’une réduction pour leur premier achat chez vous. Elles sont faciles à mettre en place, plutôt efficaces et peuvent être programmées pour apparaître uniquement pour certains types d’internautes, comme ceux qui visitent votre site pour la première fois.

Cependant, pour éviter de faire fuir vos visiteurs, respectez ces quelques règles :

  • La pop-up ne doit pas apparaître immédiatement, au moment du téléchargement de la page.
  • La croix de fermeture doit être bien visible.
  • Choisissez soigneusement le texte de votre pop-up.

 

7 techniques de Growth Hacking

6. L’A/B testing

Cette technique marketing très populaire consiste à comparer deux versions d’une page web ou d’un site Internet pour savoir laquelle est la plus performante. Grâce à l’A/B testing, vous vérifiez quelle version obtient le plus de trafic, le meilleur taux de conversion, le plus grand nombre d’abonnements, etc. Vous découvrez ce qui influence le comportement des visiteurs et vous pouvez sans cesse améliorer l’expérience client et votre chiffre d’affaire par la même occasion.

7. L’avis de vos clients

Vous voulez savoir comment vos clients perçoivent votre PME ? Vous souhaitez connaître les points sur lesquels vous améliorer ? Posez directement la question à vos clients par le biais d’une enquête de satisfaction. Vous trouverez sur le net une grande variété d’outils gratuits pour créer rapidement votre enquête. Ensuite, diffusez-la à vos clients par email, à travers les réseaux sociaux ou grâce à une pop-up sur votre site Internet.

Collecter le feedback de vos clients est un excellent moyen de savoir ce qu’ils pensent de votre entreprise, ce qu’ils apprécient et ce qui leur déplaît et de faire les modifications nécessaires pour les satisfaire davantage.

Conclusion

Inutile de dépenser beaucoup d’argent et de temps dans des stratégies marketing inefficaces si vous suivez ces techniques de Growth Hacking. Ces quelques actions simples peuvent avoir un véritable impact sur la croissance de votre entreprise. A vous de jouer !